Coucou, 

Comme je l'ai dit dans mon dernier billet, notre première journée d'excursion s'est finie par la visite du monastère d'Arkadi.  

20170709_191454

20170709_191652

J'ai adoré. Pour moi, cela a surpassé le reste. L'histoire de ce monastère est tellement émouvante. Ce lieu inspire le calme et l'apaisement. 

Le monastère a été créé par un moine du nom d'Arkadios au début du XIII è siècle . 

En novembre 1866, le monastère s'est trouvé assiégé par les turcs. Après deux jours de sièges et face aux 15000 turcs, les insurgés ont préféré faire sauter la poudrière que de se laisser prendre. Un millier de personnes sont mortes dont 600 femmes et enfants.

 

20170709_185752

20170709_185756

20170709_185919

20170709_185845

 La poudrière n'a pas été reconstruite. Une urne séjourne au milieu pour commémorer le moment. 

20170709_185854

Au milieu de la place se dresse l'Eglise avec ses trois cloches.  

IMGP0488

IMGP0489

IMGP0496

20170709_190146

Et à côté, ce cyprès témoin de la bataille. Un bout de canon est incrusté dans le tronc qui est tapi de trou de balles. 

20170709_190642

20170709_190700

On peut y visiter un musée avec de très belles peintures du 17 et 18è, des vêtements et des armes. Toute l'histoire d'Arkadi y est expliquée. 

Les cellules peuvent être visitées ainsi que le cellier et le réfectoire où est posée une porte criblée de balles. On peut aussi voir l'entrée de l'abaye qui est un lieu de réunion et de recueillement. 

20170709_190522

20170709_190544

20170709_191056

20170709_190925

20170709_190945

20170709_191020

20170709_191051

IMGP0490

IMGP0492

IMGP0495

IMGP0498 

IMGP0493

IMGP0500

IMGP0494

IMGP0501 

Ma puce pause devant l'ossuaire des assiégés de 1866. Mais chut, elle ne sait pas ce que c'était. Elle trouvait cela joli comme bâtiment. 

20170709_191827

Le monastère est à 500 m d'altitude au-dessus de la mer : 

20170709_192036

Près de la falaise, on peut trouver un joli cimetière où les membres de la congrégation sont enterrés. 

20170709_192058

Notre retour fut mouvementé. A peine partis, nous nous sommes retrouvés face à des chèvres. Pas une ou deux, ni 10 chèvres mais près d'une centaine, qui gambadaient gaiement sur la route sans personne pour les encadrer. 

20170709_192845

Puis, nous avons raté la sortie pour Gouvès et là le drame. Mon téléphone qui me sert de GPS n'a plus que 8% ! Il faut faire 7 km avant la prochaine sortie. On a failli la rater (encore ! ). Non, mais vous avez pas vu les panneaux de signalisation dans le noir. Ceux des travaux on ne les voit pas. On refait 7 km mais notre sortie est fermée !!! On doit continuer sur 8 km et là le portable s'éteint. Il fait nuit noire.

On fait demi tour et on retrouve la sortie mais où est notre hôtel ? Il fait noir noir. On demande : left, left nous dit le pompiste, right, right nous disent les pompiers. Enfin, on demande la plage. On tourne à gauche jusqu'à un cul de sac. Demi-tour et à droite. Le cretaquarium. On ne doit pas être loin. Le voilà. On est sauvé. Tout ça nous aura pris 45 minutes alors qu'entre la sortie de 4 voies et l'hôtel, il n'y a que deux kilomètres ?! Cherchez l'erreur. 

Cet endroit m'a inspiré les plus belles pages de mon travel book. Je ne suis pas assez douée en dessin pour en faire d'aussi superbes que ce que l'on peut trouver sur le net, mais cela reste sympa à faire. Je notais au fur et à mesure ce que je ressentais et ce que l'on visitait. J'ai rajouté les photos à mon retour. 

IMGP0655

IMGP0656

IMGP0657

IMGP0660

IMGP0658

IMGP0659

IMGP0662

A+ pour des bricoles (j'en ai plein en tête) et pour notre deuxième journée d'excursions.