Coucou, 

On l'attendait et enfin ce week-end il a fait beau ! Pas de fortes chaleurs mais bien suffisantes pour avoir un petit air estival. Du coup, on a fait deux vide-greniers ce matin avec les garçons. Et je ne suis pas revenue bredouille. 

J'ai déniché ce volet : 

20170806_204746[1]

Il a besoin d'un bon ponçage et d'un bon coup de peinture. 

J'ai récupéré cette boîte aussi et cette cage à oiseaux en très mauvais état : 

20170806_204806[1]

20170806_204931[1]

De quoi m'occuper. 

Il y avait aussi une très jolie rangée de boites aux lettres en bois qui aurait fait une superbe étagère mais trop cher pour moi. 

Ce midi, ce fut l'occasion de cuisiner encore des courgettes mais pas très light : des beignets de courgettes. Pour cette recette, il vous faut :

-1 courgette 

-10 cl d'huile de tournesol 

- 200gr de farine 

-1 sachet de levure

-2 oeufs

-20 gr de parmesan râpé

-1 càs d'huile d'olive

-sel et poivre

Râper la courgette sans la peler. Mélanger dans un saladier les oeufs avec la farine, le parmesan et l'huile d'olive. Saler et poivrer. Ajouter la courgette et mélanger. Faire chauffer l'huile et mettre des cuillères de pâte à cuire. Les faire dorer d'un côté puis les retourner. Les mettre sur du papier absorbant. Je les réchauffe sans problème au four quand j'ai du monde à manger. Cela me permet de préparer à l'avance mes plats. Je ne les cuit pas trop et ils finissent de cuire au four. 

Puis, un petit tour dans le jardin et oh joie ! enfin des tomates : 

20170806_204611[1]

Elles ne sont pas bien grosses mais je les ai tant attendues. Les mûres sont énormes et quelques framboises  se sont rajoutées au dessert de ce soir. 

Et puis parce que je n'ai pas fini, je reviens un peu en Crète. Je vous avais laissé au plateau de Lassithi. Direction Georgios Nikolaos et les grottes de Dikti : 

IMGP0523

IMGP0521

IMGP0522

IMGP0525

IMGP0530

IMGP0535

IMGP0549

IMGP0550

IMGP0551

IMGP0552

IMGP0561

Comme dans la grotte, il n'y avait pas le droit au flash, les photos ne sont pas terribles. Azéline n'a pas cessé de dire "no flash" aux touristes qui ne respectaient pas la consigne. 

La grotte de Dikti ou encore de Zeus est bien difficile d'accès et si je n'ai pas comme Cathy crapahuté mais pris le sentier, c'est quand même dur, dur. Ma fille m'a accompagné pendant que les garçons grimpaient à toute allure. Alors que moi, j'étais là "je vais pas y arriver", Azéline me répondant "Mais si maman. Allez respire, mets toi un peu à l'ombre...". Une vraie mère cette petite. 

Arrivé en haut, la vue est saisissante sur le plateau. 

Certains montent à dos d'âne mais à 10€ l'aller, je trouve cela un peu cher. 

La grotte est un vrai moment refraîchissant. Selon la légende, la mère de Zeus l'aurait caché de son père qui avait une légère tendance à manger ses enfants. Zeus aurait donc était élevé par une chèvre ou une nymphe dans cette grotte. 

Nous sommes redecendu mais attention ça glisse ! Et avons mangé dans un restaurant qui avait vue sur le plateau. 

Et de nouveau, nous avons repris la route direction Plaka. 

La suite la prochaine fois. 

A+