Bonjour, 

Le temps est toujours aussi gris et le vent s'est levé. Pas de plage aujourd'hui. Mais les garçons ont besoin de bouger. Alors une  bouteille d'eau, des banettes beurre carrés de chocolat, la laisse de mammouth et en voiture. Direction le moulin de la mer près de Matignon. 

C'est un super endroit : une forêt au bord de la mer, une rivière qui rejoint la mer, des pierres qui ont une histoire, des légendes qui hantent les lieux. 

Les garçons ont pu se défouler : 

IMGP0717

IMGP0722

IMGP0744

IMGP0756

En arrivant, on tombe sur la maison de Léa, une tisannière. Ce n'était pas une sorcière, mais les gens en avaient peur. On menaçait les enfants pas sages de les y emmener. Cela les calmait. 

IMGP0724

IMGP0727

IMGP0728

Puis, on a le moulin à eau. C'est un moulin de rivière contrairement à ce que son nom l'indique. Mais il est très près de la mer d'où son nom. 

La cascade permettait au moulin de fonctionner. A la place de cet arbre se tenait un plan d'eau. 

IMGP0737

IMGP0731

 

IMGP0735

IMGP0740

Comme l'activité de meunier ne suffisait pas, le meunier avait une petite ferme. 

IMGP0733

IMGP0905

 

 

IMGP0906

Tout est aujourd'hui en ruine et les ronces ont envahi les lieux : « Les paysans des Côtes-du-Nord* ont une légende facétieuse sur les lianes piquantes des ronces : jadis les ronces tenaient auberge, mais elles firent crédit à tant de monde, qu’elles ne purent payer leurs créanciers et furent obligées de chercher leur pain ; depuis elles accrochent les gens pour tâcher d’être payées. » Paul Sébillot, Folklore de France, Tome III Éditions Maisonneuve et Laros

* Côtes d'Armor

En continuant, les arbres se multiplient et l'on s'enfonce dans le vallon boisé humide. On parle de duel car si les chênes grandissent au soleil, l'hêtre qui profite de son ombre ne tarde pas à le rattraper. C'est alors le plus fort qui gagne. 

IMGP0751

IMGP0753

IMGP0895

IMGP0870

IMGP0802

 

 

IMGP0812

IMGP0820

 

 

 

 

 

 

 

 

 On raconte qu'en passant 9 fois par l'orifice d'un tronc divisé , on peut guérir un enfant malade. 

Si vous faîtes bien attention vous trouverez le rocher où se cachait Mourioche : 

IMGP0773

Mourioche est le nom d’un être protéiforme qui se promenait la nuit dans la partie Est des Côtes-du-Nord. Il était très redouté et son nom servait le soir d’épouvantail pour les petits enfants. On disait aussi en proverbe : « il a eu peur comme s’il avait vu Mourioche. » C’était autrefois un homme ou une femme, on ne savait plus, qui s’était vendu au diable. Il se frottait avec une liqueur et pouvait se changer en la bête qui lui plaisait. La force de cette bête se doublait de sa force d’homme. Il hantait les chemins et attendait les gens au passage des échaliers, mais il ne pouvait passer par les champs qui avaient été bénis. Il se transformait en cheval et jetait les imprudents qui montaient sur lui dans l’étang de Jugon. Il prenait aussi la forme d’un cochon, d’une vache ou d’un mouton qui avait des sortes de bras avec lesquels il prenait les passants à bras le corps… Il se plaisait à jouer des tours, se laissait emmener dans une étable sous la forme d’une brebis égarée. Le lendemain, à sa place, il y avait une vache, et, le surlendemain, un cheval. Le jour d’après, redevenu brebis, il disait au paysan : « Pourquoi viens-tu me voir ainsi tous les matins, tu es bien curieux ! » L’homme constata que tout son troupeau était crevé. Mourioche, en outre, lui enleva ses trois enfants, démolit son étable, mais laissa, dans un coin, un collier d’or. Extrait de La Bretagne et ses traditions Paul Yves Sébillot Éditions Maisonneuve et Larose

Viennent enfin les marais salés et le moulin à marée (dont la digue a été détruite) ; 

IMGP0891

IMGP0893

IMGP0780

IMGP0782

IMGP0787

Les photos ont été prises à deux moments différents. A l'aller, la marée était basse et au retour haute. 

Au loin, à travers les arbres on a pu apercevoir fort La Latte. 

IMGP0811

IMGP0810

Puis on est arrivé à Port Saint Jean et avons pu goûter sur les rochers (cétait bien mérité). Pas de bouchots, ils étaient sur le sable et bébés moules attendaient dans un bateau. 

IMGP0816

IMGP0818

IMGP0824

IMGP0826

IMGP0828

IMGP0829

IMGP0836

IMGP0839

IMGP0840

IMGP0841

IMGP0862

IMGP0852

IMGP0859

IMGP0860

Je sais il y a trop de photos mais je n'arrive pas à faire le tri. Tant pis. Je l'aime ma Bretagne. Et si vous avez l'occasion d'aller dans ce petit coin n'hésittez pas. 

A +.